odds.burkina@gmail.com 01 BP 688 Bobo - Dioulasso 01

Qui sommes nous

Qui sommes nous

ODDS
Défi d'un monde plus inclusif

L’Institut des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso (SAB) est une congrégation religieuse autochtone fondée depuis 1948 au Burkina Faso et son siège est à Bobo-Dioulasso. Les membres de l'institut travaillent dans les domaines de la Santé, de l’Education et de la promotion féminine, la protection de l’enfant (enfants rejetés ou orphelins de mère), les enfants/jeunes en situation de handicap, etc. L'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso compte à ce jour une soixantaine de communautés implantées en Afrique (Burkina Faso, Mali, Côte d'Ivoire, Bénin et Algérie) et en Europe (La France). Depuis 2004, l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso est en partenariat avec la Fondation Liliane, une Organisation néerlandaise, pour la gestion d’un programme d'autonomisation des enfants/jeunes en situation de handicap au niveau de trois pays: le Burkina Faso, le Mali et le Niger. En 2013, en faveur d’une révision de sa politique de partenariat, la Fondation Liliane a souhaité une appropriation du programme par l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso afin d’en assurer une gestion optimum selon le contexte local.

Cette réorganisation a entrainé la nécessité de la mise en place par l’Institut, d’une organisation d'appui technique, d'accompagnement et de promotion de ses œuvres sociales. C’est ainsi qu’en 2014, elle a créée l’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS), légalement reconnue le 28 Mai 2014 sous le récépissé n°2014-814/MATS/SG/DGLP/DOSOC. Elle a pour objectif global l'appui technique, l'accompagnement, le renforcement des capacités, lapromotion du développement des œuvres sociales de l’Institut. Comme toute organisation sérieuse, l’ODDS s’est définie des valeurs et principes qui guident son intervention.

Historique de l'ODDS

La création de l’ODDS est basée sur les piliers suivants :

Le document de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique : lettre circulaire sur les «Lignes d’orientation pour la gestion des biens dans les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique» ;

Le Plan d'Action pastorale SAB «PAP/SAB II» ;

Les 7ème et 8ème Chapitres Généraux de la Congrégation des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso.

Depuis 2003, l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso (SAB) avait déjà senti le besoin de créer une fondation pour soutenir les oeuvres sociales dans son plan stratégique PAP/SAB II. Le partenariat de l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo - Dioulasso avec la Fondation Liliane, une organisation des Pays Bas a accéléré la création de l'ODDS, désirée depuis 2003 et lors du 7ème chapitre général de la congrégation des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso en 2009. En effet, l'institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso est en partenariat stratégique avec la Fondation Liliane des Pays Bas. depuis 2004 pour l'accompagnement des Enfants et Jeunes en Situation de Handicap (EJSH) au Burkina, Mali, Niger. Suite à un changement de la stratégie de partenariat de la Fondation Liliane des Pays Bas à partir de 2011, l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso a fait le choix de s'approprier le programme de prise en charge des Enfants et Jeunes en Situation de Handicap (EJSH) et de le développer selon le contexte local. Afin de répondre aux conditions de la nouvelle politique de partenariat de la Fondation Liliane des Pays Bas, l'Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo Dioulasso a senti la nécessité de réorganisation en son sein par la mise en place de l'ODDS. Ainsi, toutes les conditions étaient réunies pour décider de la création de l'ODDS.

La création de l’ODDS étant inscrite en priorité dans le plan de renforcement de capacité issu de l’évaluation organisationnelle de 2013, la Supérieure Générale et son Conseil, avec l’appui technique de la Fondation Liliane des Pays Bas, a donc lancé sa mise en œuvre.

Une commission de trois membres, appuyée par une équipe de consultants externes, a été alors mise en place. Cette commission a travaillé pendant au moins dix mois (Aout 2013 à Mai 2014) à l’élaboration des textes et documents de création de l’organisation. Ces documents sont :

Le document de politique générale de protection sociale ;

Les statuts et règlement intérieur déposés au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation pour la demande de reconnaissance;

La reconnaissance officielle en date du 28 Mai 2014 sous le numéro de récépissé 2014-814/MATS/SG/DGLP/DOSOC, qui marque ainsi la création de l’ODDS.

Le numéro de récépissé N00000188501 du 24 mai 2017 atteste de la reconnaissance officielle des statuts et le règlement intérieur révisés.

La Supérieure Générale et son Conseil ont été impliquées et partie prenante depuis les rencontres d’évaluations (plus de 3 ) jusqu’à la validation des documents de création. A chaque étape, il a fallu la validation des différentes propositions par la Supérieure Générale et son Conseil avant leur application effective par la commission.

A partir de 2014, de nombreux efforts ont été consentis pour mettre en route l’ODDS. Ainsi en application des autres actions du plan de renforcement les résultats suivants ont été atteints:
Au plan organisationnel

Mise en place d’un Comité d’élaboration de Manuel de Procédure (CMP), chargé en réalité de veiller sur l’avancement de l’ensemble des activités pour le fonctionnement de l’ODDS;

Mise en place d’un conseil d’administration de l’ODDS (CA) ;

Création d’un Secrétariat Exécutif Permanent (SEP) ;

Organisation des sœurs intervenant dans l’assistance des EJSH (OP-SAB) ;

Transfert du programme handicap à Bobo-Dioulasso depuis le 20 novembre 2015 ;

Création d’un organigramme.

Au plan mobilisation des ressources

Mise à disposition par l'Institut famille des Soeurs de l'Annonciation de Bobo d’un terrain de trois hectares au secteur 25 de Bobo-Dioulasso pour l’implantation du siège de l’ODDS; une salle de conférence avec deux bureaux existent déjà sur ce site.

Élaboration et soumission de plusieurs projets à des bailleurs de fonds on peut citer:

un projet de construction du siège de l’ODDS, partie département du programme Enfant et Jeunes en Situation de Handicap (EJSH), soumis à plusieurs bailleurs de fonds ;

des projets de logistiques (Matériel roulants, communication) ;

un projet de renforcement du programme Enfant et Jeunes en Situation de Handicap (EJSH) ;

un projet de bibliothèque.

Au plan renforcement du personnel

Formations en gestion institutionnelle d’une vingtaine de responsables des œuvres SAB (Soeur de l'Annonciation de Bobo);

Formation en gestion des projets et programmes de développement de trois personnes impliquées;

Formation en suivi évaluation de cinq personnes;

Formation en plaidoyer et lobbying (au moins une quinzaine);

Formation/sensibilisation, information des communautés sur l’ODDS etc.

Atelier de réflexion avec la Supérieure Générale et son Conseil et les membres du Conseil d'Administration.

Au plan processus et procédures

Élaboration d’un manuel des procédures;

Élaboration d’un plan d’action de fonctionnement de l’ODDS;

Création de logo et adresses, site web;

Tenue régulière de rencontre d’évaluation et de compte rendu du processus d’autonomisation avec la Supérieure Générale et son Conseil ;

Définition de valeurs et principes pour l’ODDS.

Affectation de personnel au Secrétariat Exécutif Permanent;

Consolidation des œuvres au sein de l’ODDS en terme de département muni d’un système de gestion unique et harmonisé;

Mobilisation des ressources;

Élaboration d’un nouveau plan stratégique;

Reconnaissance sociale et visibilité;

Développement de partenariat.

Vision Mission Valeurs et principes

La Foi

Le Travail

La Solidarité

La Discipline

L’acceptation de la diversité en étant « tout à tous »;

L’élaboration et la mise en œuvre de la politique de développement social des SAB obéit à l’acceptation de la diversité s’exprimant par le tout à tous, principe d’universalité. Cette politique considère de ce fait chaque être humain sans distinction de race, de sexe, de statut social ou de religion. En effet, dans les conditions prévues par la loi, chaque citoyen est à la fois acteur et bénéficiaire des actions de développement social entreprises par la congrégation.

Le respect des droits et de la dignité des personnes;

Quelque soit sa situation de pauvreté, tout être humain a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne. La situation d’extrême pauvreté dans laquelle peuvent se retrouver les groupes cibles de la présente politique ne doit en aucun cas occulter le respect de leurs droits et de la dignité humaine.

La promotion d’un développement participatif;

Le développement social se veut avant tout un engagement personnel et un investissement à changer résolument sa situation. La mise en œuvre des différents programmes devra se faire en associant l’ensemble des acteurs et des bénéficiaires.

Le travail pour l’équité et la justice sociale;

L’égalité des droits des personnes, en particulier des groupes vulnérables, est garantie dans la présente politique. Il s’agira en particulier de veiller à ce que les mécanismes mis en place pour assister les groupes vulnérables réduisent, voire éliminent la stigmatisation, l’assistanat et l’exclusion. Il s’agira aussi de prendre en compte les inégalités sociales, régionales, locales et toutes sortes de discrimination.

Le développement d’un partenariat dynamique;

Le développement social requiert une synergie et une complémentarité des actions entreprises par les acteurs publics et privés. Il s’agira donc de créer des réseaux avec les autres organisations similaires et par secteur d’activités, et savoir intéresser les organisations qui n’épousent pas les mêmes intérêts que l’ODDS. Il s'agira aussi de créer des cadres de concertation avec d'autres acteurs techniques et / ou financiers pour le développement institutionnel.

L’instauration et le développement de la bonne gouvernance;

La bonne gouvernance est indispensable pour la réussite de la mise en œuvre de la présente politique de développement social. Il s’agira de mettre en place un système efficace d’accompagnement et de contrôle permettant une gestion transparente et efficiente.

Le travail avec professionnalisme;

Le développement social requiert des savoirs, savoir faire et savoir être. Il s'agira de recruter et fidéliser un personnel compétent, de créer une culture de résolution immédiate des problèmes, d'obtenir la qualité au premier coup, de favoriser l'acquisition des compétences par le renforcement des capacités. il s'agira également d'encourager l'innovation et la proactivité.

Le travail pour la libération, la protection et l’autonomisation des groupes cibles;

Le succès de nos bénéficiaires constitue notre priorité et la principale source de notre joie. Il s'agira de prendre en compte les besoins réels des personnes et de les accompagner dans l'atteinte de leurs objectifs.

L’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS), défi d’un monde plus inclusif où les couches sociales les plus vulnérables s’épanouissent dans une société qui les respecte.

Contribuer à un changement qualitatif des conditions de vie des populations les plus vulnérables, principalement les femmes, les jeunes et les enfants à travers :

Une Éducation de qualité;

Des soins de santé de qualité;

L’autonomisation des Enfants/Jeunes en situation de handicap;

La promotion de la femme;

La protection de l’enfant.

Promouvoir :

l’éducation de qualité pour tous, notamment les femmes, les jeunes et les enfants, les personnes et/ou groupes vulnérables défavorisés;

l’accès aux services de santé et aux soins de qualité pour la population en général et les personnes et/ou groupes vulnérables défavorisés en particulier;

l’autonomisation et protection des enfants et jeunes vivant avec un handicap;

l’émancipation de la femme et de la jeune fille;

la protection de l’enfant ainsi que la prise en charge des orphelins et enfants trouvés (abandonnés);

la formation continue et la recherche.

L’ODDS qui représente l’Institut des Soeurs de l'Annonciation de Bobo - Dioulasso dans sa mission de contribuer au développement social du Burkina Faso, a pour principaux groupes cibles :

Les enfants en âge de scolarisation;

Les enfants orphelins de mère, trouvés (ou abandonnés) ;

Les enfants/jeunes en situation de handicap;

Les jeunes, avec un accent particulier pour les jeunes filles ;

Les femmes.

D’une manière générale, ce sont les couches les plus défavorisées et vulnérables de la population, sans distinction de religion, ni d’ethnie, ni de sexe, qui sont visées par les programmes de l’ODDS.

Nos partenaires

ODDS
Défi d'un monde plus inclusif